Invasion des insectes


Prenez des mesures pour limiter (ou même empêcher) la venue des insectes dans votre maison.

Voici quelques conseils pour prévenir, limiter ou empêcher) la venue des insectes dans votre maison. 3 types d’obstacles permettent de se protéger des insectes : physique, chimique et obstacles grâce aux plantes. Utilisez une méthode, ou mieux encore, combinez les techniques des 3 types d’obstacles pour créer une défense solide contre ces insectes qui vous envahissent.

Obstacles physiques

L’un des obstacles physiques est de limiter dans votre maison les accès préférés des insectes. Ce sont souvent des petits recoins qui font office de porte ouverte. Calfeutrez les fenêtres (en particulier celles du bas), colmater les fissures autour du vide sanitaire ou des évents du toit et remplacez les parties usées autour des portes. Ces actions empêchent non seulement les insectes de rentrer mais réduisent également les factures d’électricité. Vérifiez les murs autour des fenêtres au sous-sol également ; réparez les fissures.

Assurez-vous que les portes ne restent pas ouvertes ; cela prend seulement une seconde à l’insecte pour rentrer à l’intérieur. Pour une élimination des insectes, prenez une tapette à mouches ou accrocher des bandes collantes anti-mouches près des portes et des fenêtres ensoleillées.

Obstacles chimiques

Empêcher les insectes de gagner votre domicile en appliquant à l’extérieur de l’insecticide à 30 à 60 cm du sol, le long des murs. Vous pouvez créer un obstacle plus grand si vous le souhaitez, de 60 cm à 1 m. En intérieur, vous pouvez également les éliminer avec des produits adaptés. Par exemple, pour des fourmis, placez des boites anti-fourmis sur les passages fréquentés par celles-ci. Pour des mouches, collez des stickers anti-mouches sur les fenêtres de votre maison.

Obstacles grâce aux plantes

Les obstacles grâce aux plantes procurent une autre ligne de défense contre les envahisseurs, en éliminant les conditions qui font de votre maison (et les surfaces alentours) un habitat agréable.

  • Écartez les plantes de vos fondations. Taillez les arbustes et arbres de telle sorte que les branches ne touchent pas votre maison, ce qui pourrait procurer une passerelle aux insectes.
  • Ne stockez pas de bois à l’intérieur. A l’extérieur, gardez-le loin des murs de la maison et placez-le en hauteur. Beaucoup d’insectes passent l’hiver dans le bois. Lorsqu’il est à l’intérieur et qu’il se réchauffe, l’insecte pense que c’est le printemps et arrive dans votre maison.
  • Evitez d’avoir des endroits humides proches de votre maison. La plupart des insectes ne peuvent pas réguler l’humidité de leurs corps et recherchent donc des conditions humides. Laissez votre maison au sec.
  • Nettoyer les pierres, les briques, enlever les débris végétaux, les feuilles mortes et autres éléments qui fournissent des cachettes aux insectes. Ce sont des gestes essentiels pour maitriser les coléoptères qui recherchent ce type de cachette et se nourrissent des insectes qui y vivent.
  • Retirez les plantes de votre maison qui abritent des insectes spécifiques. Par exemple, si les chrysomèles envahissent votre maison chaque année, pensez à enlever les ormes de votre jardin.
  • Enlevez les feuilles ou autres débris végétaux de vos gouttières. Ils fournissent des cachettes pour les araignées ou les cafards.
  • Fermez bien les sacs de nourriture pour animaux pour éviter d’attirer les fourmis et cafards. Nettoyez toute trace de nourriture renversée ou d’eau déversée avant la nuit.
  • Éteignez les lumières extérieures pendant la nuit pour éviter d’attirer les insectes, surtout aux endroits où les criquets se rassemblent facilement.

Produits recommandés pour les insectes dans la maison